Registre des recettes:

Sucré:

Compote Rhubarbe et Dattes

Galettes de Sarrasin aux bleuets

Truffe coco et fraises

Tartelettes Choco Framboise

 

Salé:

Tartinade miso coriandre

Soupe:

Soupe à la courge tonique immunitaire

Soupe #4

Soupe d’Ortie

Repas principal:

Salade de Pommes de Terre Fumée

Casserole de Légumes Estivaux

Tempeh Sauce Dragon

Riz Pilaf 

Pizza d’inspiration japonaise

Tacos véganes et protéinés au chipotle

Pains de ”Viande” véganes

Casserole lentilles et betteraves

Boulettes pour Spaghetti ou Ragoût

Salade chaude de légumes racines

Gratin de Navets

Classiques poivrons farcis

Polenta alla putanesca

“Palak paneer” végane

Sauté d’asperges, tofu et cajous

Burgers de betterave

Aubergines braisées au miso

Chou braisé aux pommes

Mac’n’cheese végétalien

Tofu Pop corn

Haricots à la grecque

Gratin Style Dauphinois

Taboulé “touski”

Nouilles de zucchinis au pesto

 

Breuvages:

Limonade et Tisanes Froides

 

En bref:

Durant ma formation, je me suis découvert quelques intolérances alimentaires (nommément le gluten et les produits laitiers) et j’ai aussi apprivoisé la cuisine végétarienne, ce qui a beaucoup amélioré ma santé.

Le cours de nutrition inclus dans ma formation d’herboriste m’a permis de bien comprendre comment bien équilibrer les repas et j’ai aussi suivi plusieurs cours de cuisine nommément avec l’académie de Crudessence pour aller chercher plus d’outils de cuisine végane et crue.

J’ai également épluché des dizaines et des dizaines de livres de cuisine sur différents thèmes, de la cuisine pour diabétiques, celle pour femme ménopausée, celle à suivre pendant un traitement pour le cancer, pour les maladies du coeur, pour le cholestérol etc. Et par dessus tout, la cuisine végétarienne du monde entier.

 


Expérience personnelle:

Depuis l’âge de mes 22 ans je souffrais de  »crises » de douleurs articulaires intenses. Je ne savais pas trop quoi en penser et j’allais même jusqu’à penser que c’était probablement normal et que tout le monde supportait cet état beaucoup plus facilement que moi. Je devenais à peu près non fonctionnelle pendant une semaine.

J’ai donc expérimenté toutes sortes de suppléments et surtout j’ai modifié plusieurs habitudes de vie, on peut même parler ici d’hygiène de vie. Ce sont ces dernières qui ont réellement amélioré mon état.

Un changement majeur a été mon alimentation. Je ne supporte pas de  »m’ennuyer » alimentairement, je ne peux pas non plus adhérer à une routine alimentaire. J’ai besoin de variété et j’ai besoin que ce soit délicieux ou, minimalement, bon. J’ai donc exploré en profondeur la cuisine végétarienne sans gluten et sans lactose, très souvent végane et je suis toujours à l’affût de nouvelles saveurs ou combinaisons. Je vous invite à découvrir les recettes que j’ai soit créées, soit appréciées.

Ce genre de modification de l’alimentation est parfaitement documenté par la Dr. Jacqueline Lagacé, avec ses livres et site web “Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation par l’alimentation.”

 


Le lien avec l’herboristerie

Il y a fort longtemps, l’herboristerie n’était pas tout à fait distincte de l’alimentation. De même, les chinois, appelle leur décoctions médicinales des “soupes”. Les plantes faisaient partie de l’alimentation, selon la saison, selon les besoins de chacun.

Autrefois les gens avaient leur petit jardin, ils y plantaient les plantes qui leur étaient utiles plutôt que du beau gazon. Les gens fréquentaient leur apothicaire comme aujourd’hui vous fréquentez votre pharmacien.

L’apothicaire offrait des plantes et des traitements plus avancés.

Dans les recettes, je parlerai soit de la valeur nutritive des différents ingrédients ou des propriétés médicinales spécifiques des épices ou des légumes.