Je suis vraiment très heureuse d’annoncer que la compagnie “Tout Cru”, a accepté de me vendre de son excellente saumure, ou jus de fermentation afin d’en vendre à mes clients. Il est désormais disponible à la boutique l’Alchimiste en herbe.

Tout Cru se spécialise dans les choucroutes crues de grande qualité.

Pourquoi?

J’ai découvert l’utilisation de ce produit alimentaire en plusieurs étapes, tout d’abord la découverte du Molkosan de Vogel, à base de lait, puis la compagnie Farmhouse Culture qui distribue dans quelques épiceries d’aliments naturels des jus de choucroutes ou autre fermentations lactiques végétales. Il faut se le dire, ce n’est pas si simple à trouver. Et comme les gens ignorent ce que c’est, c’est peu acheté et les épiceries arrêtent de les tenir.

Ajoutez à cela ma formation avec Summer Bock (Guts & Glory, terminée en 2017) et son intégration des fermentations comme outils pour aider à ramener une bonne santé intestinale et assurer un microbiote sain.

Pour faire relativement court, j’ai un fort penchant à recommander ceci pour les troubles digestifs, ceux-ci vont du reflux gastrique aux ballonnements, à la constipation.

Est-ce que je le suggère systématiquement? Non. C’est du cas par cas.

Est-ce sécuritaire? Extrêmement, on passe pas un aliment pour influencer un état. Ce n’est pas instantané mais on donne une direction, on jardine, on encourage les bactéries amies à rester chez nous.

Des bactéries?

Quand on utilise les “Gut Shots” on a accès aux bactéries bénéfiques qui apparaissent* pendant les fermentations lactiques. Ces bactéries produisent des acides organiques, dont l’acide lactique. Il s’agit du même acide lactique que produisent NOS bactéries intestinales quand le microbiome est optimal.

*En fait les bactéries sont sur les légumes à fermenter. Lorsqu’on prépare une fermentation, on y ajoute du sel. Ce qui crée un milieu favorable pour certains types de bactéries seulement. Pour les nerds, ce sont des bactéries “halophiles”, qui aiment le sel. Il appert que ces bactéries sont bénéfiques pour notre organisme. La fermentation lactique a été une façon de conserver les légumes dans plusieurs pays du monde, surtout là où il y a un hiver. J’ai déjà mentionné plusieurs avantages alimentaires de ces légumes dans mon article sur le kimchi.

Il faut savoir que les bactéries, étant des organismes unicellulaires, sont extrêmement sensibles à leur environnement. Elles ont besoin d’un pH particulier, de différents types de nutriments, d’une température particulière, de la présence ou de l’absence d’oxygène (ou sont indifférentes à la présence d’oxygène).

Question de pH donc…

Résumons donc ainsi; lorsque l’on ingurgite du jus de fermentation lactique (Gut Shot), on ingère l’acide lactique qui favorise la croissance de nos bactéries amies.

On assure le pH optimal pour nos bactéries bénéfiques.

Cet acide lactique peut-il causer des problèmes?? Peut être chez quelqu’un d’extrêmement sensible digestivement, un estomac très affaibli par certains problèmes de santé, mais c’est généralement bien toléré.

Comme mentionné plus tôt, notre propre microbiote (les bactéries dans notre intestin) en produisent. Le système digestif est habitué à cette acidité.

Apparté : N’oublions pas d’ailleurs que l’acide chlorhydrique dans notre estomac est bien plus violent que l’acide lactique. Et nos intestins font avec.

En effet, le pancréas produit du bicarbonate de soude afin de neutraliser cette importante acidité gastrique. Je ne l’invente pas c’est dans les livres d’anatomie!

De plus l’acide lactique est un sous produit de l’activité musculaire, quand les muscles brûlent du glucose pour faire de l’énergie, un produit résultant est l’acide lactique.

L’acide lactique est aussi ce qui donne le goût sûr au yogourt nature, même s’il s’agit d’un autre type de fermentation ou les bactéries utilise le lactose comme combustible. En général, le yogourt est fermenté par des bactéries de type lactobacillus.

Les Lactobacillus sont nommées ainsi pas parce qu’elles aiment le lactose, mais parce qu’elles produisent de l’acide lactique.

Pour l’instant, je n’ai pas vu de recherches scientifiques sur le sujet!

Comment?

Quand l’estomac d’une personne peut le tolérer, on peut prendre entre 1 et 5 gorgées par jour.

Idéalement, on prendra la première gorgée à jeun, influençant la direction bactérienne de la journée.

Il est possible de diluer le produit si on le trouve trop salé.

On peut également s’en fabriquer soit même, soit un kvass ou jus de chou que l’on fera fermenter.