Vous souffrez d’allergies saisonnières?

Êtes vous de ceux qui pleurent et ragent à l’ouverture des bourgeons au lieu de vous réjouir?

Si les médicaments n’arrivent pas à vous soulager peut être est-il temps d’aller à la source du problème.

Cet article vous détaillera quelles sont les plantes à essayer et à utiliser pour que vous puissiez enfin apprécier l’été comme il se doit, c’est à dire, avec plaisir.


Les Allergies Saisonnières : La Cause

Les allergies saisonnières sont une réaction excessive du système immunitaire devant des molécules non dangereuses pour le corps qui s’exprime par une surcharge histaminique. À ne pas confondre avec les allergies alimentaires qui peuvent entrainer des réactions anaphylactiques. En herboristerie nous utilisons des plantes anti-histaminiques, des toniques des muqueuses et des plantes immunomodulatrices pour calmer le corps.

Surcharge d’histamine:

C’est quoi l’histamine:

  • Une molécule créée d’un acide aminé par un globule blanc dans le corps
    • Fait partie du système immunitaire
    • Émise par 2 sortes de globules blancs, certains stationnaires dans les muqueuses ou les tissus du corps (mastocytes), et les globules blanc mobiles.
    • Elle augmente la perméabilité des capillaires sanguins pour permettre le passage des globules blanc et d’autres défenses immunitaires pour se rendre aux pathogènes et « envahisseurs étrangers » vers les lieux d’infection.
    • La plus grande concentration de mastocytes  sont retrouvées dans le nez, la bouche, les pieds, les oreilles, la peau, les poumons, l’estomac. Une certaine quantité se retrouve dans le coeur et le cerveau
    • Est impliquée dans au moins 23 fonctions physiologiques à travers le corps
    • Est un neuro-transmetteur, donc utilisée comme messagère dans le cerveau
    • Est aussi produite par quelques bactéries intestinales
    • Est un médiateur de l’inflammation dans le corps; elle est sécrétée lorsque des tissus sont lésés

Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Histamine

La dose fait le poison. Il ne faut pas diaboliser l’histamine, c’est une molécule utile au corps, seulement, il est clair qu’il faut en réguler la quantité dans le corps pour arriver à avoir une bonne qualité de vie.

Sources alimentaires d’histamine:

Aliments fermentés:

choucroute et légumes fermentés*, miso, vin, sauce soya, sake, charcuteries, viandes vieillies

*peuvent être profitables pour la santé intestinale en petite quantité quand il n’y a pas d’excès.

Autres aliments riches en histamine

agrumes, fraises, framboises, tomates, cerises, abricots, prunes, aubergines, citrouille, oeufs

Conservateurs alimentaires artificiels:

Pourraient augmenter la sécrétion d’histamine

Poisson et crustacés;

Leur flore intestinale produit de l’histamine après leur décès, ce qui fait que leur chair se retrouve pleine de la molécule.

Pourquoi on se retrouve en surcharge d’histamine:

Le vase trop plein: notre corps arrive normalement à gérer une certaine quantité d’histamine, cependant, il arrive qu’un grain de pollen ou un poil de chat fasse déborder le vase.  Dans ce cas ci, c’est presque littéral vu la quantité d’eau excrétée par nos yeux et sinus.

Notre flore intestinale n’est pas en grande forme dû au mode de vie moderne, elle n’arrive pas à défaire la molécule efficacement. (antibiothérapies répétées, hypersanitisation, alimentation peu variée/trop raffinée, pas de fermentations saines )

Le foie est en surcharge de travail avec la charge toxique moderne (quantité de polluants environnementaux, la pollution en ville, les parfums d’ambiance, les produits de nettoyage chimiques, les cosmétiques industriels, les conservateurs alimentaires, etc.)

La surcharge d’histamine se construit à travers le temps et dépend de notre état de santé. Autrement dit notre capacité à gérer l’histamine peut varier selon l’attention que vous portez à votre mode de vie. Avec l’âge on peut observer une plus grande difficulté à gérer, voir les solutions.

 

Différencier

La surcharge d’histamine et la réaction allergique:

Les “vraies” allergies telles que définies par les allergologues, sont celles ou le système immunitaire a sécrété des immunoglobulines E. Ce sont des indicateurs immunitaires qui peuvent causer des chocs anaphylactiques. Ils ne sont habituellement pas présents quand vous avez des allergies aériennes (Animaux, poussière, pollens).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Immunoglobuline_E

http://www.passeportsante.net/fr/Maux/analyses-medicales/Fiche.aspx?doc=analyse-immunoglobulines-sang


Allergies Saisonnières : une solution

Traitement à base de plantes:

Objectifs traitement à base de plantes:

  • Diminution/Évacuation de l’histamine,
  • Diminution de la réactivité du système immunitaire
  • Optimisation de l’équilibre Acido-basique (https://fr.wikipedia.org/wiki/Équilibre_acido-basique) (Beaucoup de réactions histaminiques sont retrouvées dans un corps dit “Acide”.)
  • Optimisation des fonctions enzymatiques du foie.
  • Tonification des muqueuses respiratoires. (Sont “usées” par la présence constante d’histamine)

Plantes utilisées:

  • Pour la diminution/évacuation de l’histamine:
    • Ortie: En prévention, En aigu. Prise constante, peut être prise à partir de février pour observer une réactivité diminuée au cours de l’été.
    • Feuilles d’Ortie

    • lierre terrestre; asséchant et anti-viral pour les muqueuses de l’ORL
    • Lierre Terrestre

    • sureau fleur;  anti-viral, anti-catarrhal (réduit la production de mucus)
    • Fleurs de Sureau

    • verge d’or; diurétique, anti-inflammatoire, anti-histaminique, aide à évacuer par les reins.
    • Fleur de Verge d’or

    • pissenlit (racine); tonique de la fonction du foie
    • romarin; contient de l’acide rosmarinique, qui est très antihistaminique (voir article d’althea-provence) et qui est amer donc qui aide le foie
  • Pour diminuer la réactivité du système immunitaire
    • Reishi: Tonique de l’énergie et du foie. Modulateur (et non stimulant) du système immunitaire. (extrait à l’eau chaude ou teinture)
  • Optimisation de l’équilibre Acido-basique:
    • Ortie,
    • Légumes verts,
    • jus verts,
    • bonne hydratation,
  • Optimisation des fonctions enzymatiques du foie :
    • Chardon Marie,

      Chardon Marie

    • Reishi,
    • Pissenlit,
    • Romarin
  • Tonification des muqueuses respiratoires:
    • Plantain,

      Plantain majeur

    • Lierre Terrestre

Comment prendre ces plantes?

Préférez les produits d’origine biologique, il ne vous servira pas d’ajouter des pesticides à votre état.

Tisane/Infusion:

Si on doit en choisir une seule, on prendra l’ortie. Un herboriste qualifié sera en mesure de vous recommander quoi prendre dans son choix de plantes, les possibilités ne s’arrêtant pas à ce que j’ai nommé.

Plantes: Ortie, Sureau, Lierre terrestre, Romarin, Pissenlit, Plantain, Verge d’Or.

En mélange ou ortie seule: 1 c à soupe par tasse d’eau, infusion de 10 minutes, 3 tasses par jour

La tisane peut être préparée à l’avance et bue chaude ou froide. Ne pas ajouter de sucrant. À part le stevia.

Reishi:

  • En teinture mère: selon la posologie sur la bouteille.
  • En capsules (extrait à chaud idéalement): selon posologie.
  • En décoction (faire mijoter le champignon 1 heure); 7g par tasse d’eau, boire 1 tasse par jour

Plus simple?

Produits pratiques sur le marché:

  • Teinture mère d’ortie (préférez la Clef des Champs ou marque artisanale québécoise) ou extrait d’ortie, 1 dose 3x par jour
  • Teinture mère en mélange: Deep Immune allergies de la compagnie St-Francis, qui adresse tous les sujets discutés lors du choix des objectifs de traitement. 1 dose 3x par jour pour commencer.

Je ne fais pas d’argent avec les produits nommés ici.

Endroits ou acheter des plantes:

  • L’Alchimiste en Herbe, 4567 St-Denis
  • La Bottine aux Herbes, 3778 St-Denis
  • Tisanerie Mandala, 3555 A rue Ontario Est
  • Herboristerie Desjardins, 3303 rue Ste-Catherine
  • Marchés Tau
  • Rachel Berry
  • Marchés Avril
  • Votre magasin local de produits naturel

 

Notes sur la médication en vente libre:

  • anti-histaminiques: bloquent les récepteurs d’histamine ex:
    • allegra  (nom scientifique : fexofenadine ou pseudo-ephedra )
    • benadryl ( diphenhydramine)

Empêche la cellule de répondre à la sollicitation de l’histamine en bloquant les récepteurs. Je me questionne à savoir si la cellule produit plus de récepteurs, ce qui ferait en sorte que le médicament devienne de moins en moins efficace, et vous avez toujours les effets de somnolence (rappelez vous l’histamine est aussi un neurotransmetteur dans le cerveau).

(https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28414144: interfère avec d’autres médications)

  • cortisone; dissipe la réaction inflammatoire avec l’hormone du stress, ne guérit pas, ne doit pas être utilisé en présence d’infection, empêche la guérison des plaies dans l’ORL, att. tx corticostéroïdes, source santé canoe

Ressources:

-Santé Canoë

-Histamine Intolerance Handout par Guts & Glory

-Anatomie et Physiologie humaine par Élaine N. Marieb

-Allergies, Disease in disguise Carolee Bateson-Koch DC ND

https://www.altheaprovence.com/blog/traitement-des-allergies/

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer